Morbi vitae purus dictum, ultrices tellus in, gravida lectus.

Bouge avec ton chien – Le sport canin

Quand on prend un chien, c’est souvent dans l’idée de faire des activités avec lui. Dans le même temps, on ne perçoit pas toujours l’importance de ses besoins avant qu’il arrive. Puis le temps passe, Didi grandit et on se retrouve au milieu de tout ça. Ou notre chien ne fait pas grand-chose physiquement, et nous non plus.

On nous le répète depuis toujours : faire du sport est important pour notre bonne santé physique et mentale. Et comme je vous le disais dans mes précédents épisodes, c’est également le cas pour nos loulous. Pratiquer une activité physique, quelle qu’elle soit, contribue à notre besoin fondamental de maintien en bonne santé, juste après les besoins primaires : respirer, boire, manger, dormir etc.

On est en novembre, et j’avoue qu’entre la fatigue accumulée, les semaines de stages et le temps tout moche qu’il fait, ma motivation n’est pas toujours au RDV pour bouger avec Charlie. Alors, on se laisse pas abattre, enfilez vos baskets, une paire d’écouteurs, prenez votre chien sous le bras, on se remotive tous ensemble.

LES MULTIPLES INTÉRÊTS DES SPORTS CANINS

Dans cet épisode je voudrais donc vous parler du fait de bouger avec son chien, sans se limiter aux sports canins qui ne conviennent pas à tout le monde. Nous le verrons tout à l’heure, il existe plein de façon de le faire. Mais pourquoi faudrait-il à tout prix faire une activité avec son chien ?

En réalité, il n’y a aucune obligation à le faire. Personnellement, on a testé l’initiation à l’agility avec Charlie quand il allait encore à l’école des chiots et on a bien aimé ça. On a aussi testé un peu de canicross avec lui pendant le confinement et c’était sympa. On l’emmène sur toutes nos rando, mais on ne peut pas non plus dire que c’est tous les week end. Puis c’est tout.

On est plutôt sportif dans la famille, mais nos séances de sport, que ce soit celles de Seb ou les miennes, sont des moments plutôt individuels durant lesquels on se vide la tête, sans forcément l’envie d’avoir un chien à driver dans les pattes. Mais depuis quelques temps, je sens que Charlie a envie de faire plus de choses avec nous. Parce que fondamentalement, ces activités lui ont beaucoup plu. Et même si elles ont été plutôt brèves, elles ont contribué à renforcer le lien qu’il entretien avec nous.

C’est en réalisant ça que j’ai eu envie de faire cet épisode. Parce que finalement, au-delà de la dépense physique qui fait du bien et qui permet de vivre en bonne santé, c’est le fait de chérir ce lien entre lui et nous qui doit compter et qui permet la relation de confiance et de bienveillance qu’on vit. Alors à la question pourquoi pratiquer une activité avec son chien, je répondrais tout d’abord : pour entretenir ce lien si précieux au travers de bons moments passé ensemble.

Au-delà de la dépense physique et du renforcement de ce fameux lien entre le chien et son humain, pratiquer une activité ensemble spécifiquement dans ce but a également comme intérêts de renforcer la confiance en soi.

En effet, proposer une activité physique à son chien participe à instaurer une confiance mutuelle, la prise d’initiative et une connaissance de soi. C’est le cas tant pour votre chien que pour vous. Pour votre chien, ça pourra se matérialiser dans le fait de vous voir fier de ce qu’il fait, de prendre conscience de ses capacités physiques et mentale, d’améliorer sa proprioception, la perception de son corps dans l’espace qui l’entoure, de proposer des nouvelles choses, de réussir à interagir avec vous. C’est notamment très bénéfique pour les chiens un peu sensibles vis-à-vis de leur corps. Rappelons que nos chiens agissent principalement dans le but de recevoir quelque chose, la gratification attendue passe par plein d’aspect dont votre bienveillance fait partie. De votre côté, la confiance en vous pourra se matérialiser dans le fait de réussir à communiquer avec votre chien, à le driver, dans le fait de le voir vous faire confiance. C’est aussi un excellent moyen d’apprendre à connaitre votre chien, d’apprendre à l’observer, à comprendre son rythme, sa perception du monde qui nous échappe souvent.

Le sport canin, c’est aussi un excellent moyen de favoriser la motivation de votre chien et donc, encore une fois, de contribuer à la relation de confiance qui vous lie. Tous ces ingrédients sont à mon sens la base d’une relation saine et équilibrée entre un chien et son humain.

Bref, vous l’aurez compris, la liste des intérêts à pratiquer une activité avec son chien est longue et non exhaustive. Bien évidemment, toute activité doit se faire dans la bienveillance et la douceur, et sous couvert que tout le monde prenne prenne plaisir dans l’activité proposée. Mais en la matière, il y en a pour tous les gouts.

DES SPORTS CANINS POUR TOUS LES GOÛTS

Si vous décider de vous lancer dans une activité, sachez donc que vous avez l’embarra du choix. Je voulais vous en présenter quelques-unes ici :

  • Les activités de traction: ce sont les sports dans lesquels votre chien va vous tirer en avant. Parmi eux : le canicross, le caniVTT ou encore la canirando. Il est recommandé d’avoir un matériel bien adapté pour profiter de ces activités car le risque de blessure, tant pour vous que pour votre chien, est important. Je vous recommande la marque française IDog qui est spécialisée en la matière et dont le matériel et les explications sont de grandes qualités. Et je vous invite à écouter l’épisode 16 avec Margot et Jérémy qui sont venus nous parler de leur expérience du canicross avec Loxen.
  • Les activités d’agilité: J’ai regroupé ici les activités qui vont impliquer du saut, de la vitesse et de la concentration. Parmi elles on peut retrouver l’agility, le hooper (parcours avec guidage à distance), le frisbee ou encore le dog dancing ou tricks qui sont les tours divers et variés qu’on peut apprendre à son chien. Si ces activités vous tentent, je vous invite à aller écouter l’épisode 13 dans lequel Yannick Thoulon était venu nous parler de ces disciplines dans lesquelles elle s’est spécialisée.
  • Les activités de proprioception: on parle ici des activités comme le fitness canin qui vont permettre à votre chien la perception, consciente ou non, de la position des parties de son corps. Les différents exercices vont permettre de travailler la coordination et l’équilibre du chien et c’est très utilisé dans le cadre de rééducation, mais pas que, loin de là. Si le sujet vous intéresse, je vous invite à lire l’article de Cynotopia sur cette discipline.
  • Les activités d’olfaction: on aborde ici les activités de pistage et notamment le mantrailing, qui consiste à rechercher des personnes disparues. Une activité vraiment cool pour répondre au besoin d’olfaction de nos chiens. Si cette discipline vous intéresse, je vous invite à écouter l’épisode 14 dans lequel Corentin était venu nous en parler.

Bien entendu, il est possible de pratiquer ces activités à tous niveaux. Aujourd’hui, de nombreux clubs spécialisés existent pour s’entourer et pratiquer en toute sécurité, au même titre que des compétitions sont organisées un peu partout en France. Si vous souhaitez plus d’idées et d’explication, je vous recommande le livre Rendre son chien heureux de Elodie Martins et Françoise Claustre qui est vraiment très bien fait (je vous le recommande d’ailleurs de manière générale, à partir du moment où vous avez ou aller avoir un chien, vous apprendrez des choses).

BIEN DÉBUTER EN SPORT CANIN

Comme nous, nos chiens ont besoin d’un peu de préparation et de récupération avant et après un effort physique. Il est donc primordial de ne pas se lancer dans une activité canine sur un coup de tête sans préparation. Voici quelques conseils pour faire tout bien comme il faut :

  • Attendre la fin de la croissance: ça peut paraitre bête mais depuis le printemps, sur chaque rando que je fais, je vois des chiots embarqués sur des trucs complètement inadaptés à leur âge, et bien sûr sans matériel adapté (comme un chiot Braque de Weimar en collier et laisse courte sur une rando de 4h avec des portions assez techniques). Idem pour les écoles du chiot qui proposent des atelier d’agility à des tous petits. Soyons rationnel, un chiot peut bouger et se dépenser, mais sachez que des efforts trop intensent stop la croissance prématurément, avec tous les problèmes de santé que cela peut entrainer (notamment les efforts de traction ou de saut). Il est donc conseillé d’attendre 1 an, voir 1 an et demi/2 ans selon la taille de votre chien avant de l’initier à n’importe quelle discipline.
  • S’assurer de la bonne santé de votre chien: là encore, ça peut passer pour un conseil un peu facile, mais malheureusement peu de gens s’en assure avant de se lancer. Un check up par votre vétérinaire et surtout un suivi de long terme peut être bien utile quand son chien pratique une activité régulière. De même qu’un suivi en ostéopathie est primordial. Rappelons-nous que si nous avons les moyens d’exprimer nos douleurs physiques, eux ne l’ont pas. Bien s’entourer sur le plan santé vous permettra aussi d’acquérir des compétences vis-à-vis de votre chien et d’apprendre à l’observer et à le manipuler pour prévenir des blessures en apprenant à repérer une boiterie par exemple.
  • Avoir une bonne alimentation: encore un basique que l’on retrouve chez l’humain mais il n’y a pas de secret. La bonne santé d’un individu passe principalement par sa bonne alimentation. Privilégiez toujours la viande fraiche en premier ingrédient de l’alimentation de votre chien. Votre chien est un carnivore non strict qui a principalement besoin de protéine, encore plus pour construire le muscle developpé par l’activité qui vous lui proposerez. Je vous invite une fois encore à écouter l’épisode 10 avec Estelle et Mégane de Qwild devenu Qru sur ce sujet.
  • Y aller progressivement: de même qu’on ne se lance pas dans un marathon du jour au lendemain, il est primordial, tant physiquement que moralement (pour ne pas le dégoutter de l’activité) de proposer une progression lente à votre chien. Laissez-lui le temps d’assimiler ce qu’il doit faire, de découvrir ses sensations, de profiter de chaque étape. Profitez-en pour récompenser chaque progrès et laissez-lui le temps d’être force de proposition. C’est souvent eux qui proposent plus que ce qu’on attend d’eux quand on prend le temps.
  • Accorder du temps à l’échauffement et à la récupération: comme pour nous, il n’est pas recommandé de démarrer une séance de sport à froid, surtout en hiver. Votre chien s’étire naturellement probablement de nombreuses fois par jour et c’est génial. Néanmoins, il est intéressant de le préparer physiquement à l’effort par exemple en le faisant trotter tranquillement et en lui étirant les membres délicatement. Il en va de même pour la récupération car oui, un chien peut avoir des courbatures !! Vous pouvez donc lui proposer une séance d’étirement et de massage après la séance, en temps normal ils ne disent pas non, et bien évidemment de l’eau à volonté en grande quantité.
  • S’entourer de professionnels: encore une fois, il est primordial de ne pas hésiter à s’entourer de professionnel pour débuter un sport avec son chien. De nombreux éducateurs se sont spécialisés dans des activités canines et seront à même de vous donner toutes les clés nécessaires à ce que vous voulez entreprendre. De même que des associations et club proposent également des séances collectives pour progresser ensemble (A Lyon : le club CTNI spécialisé dans les sports de traction ; Canissimo pour les sports d’agilité ; Muzo pour la proprioception).
  • Ne pas oublier de promener son chien en parallèle : comme évoqué dans plusieurs épisodes sur le sujet, une activité sportive ne remplace pas une balade riche, je vous renvoie à mes épisodes DLN 2 et 3 si vous souhaitez savoir ce qu’est une balade riche. Une bonne balade est déjà une activité en soi qui permet, à vous comme à votre chien, de vous dépenser physiquement et mentalement.

CHALLENGEONS-NOUS POUR BOUGER PLUS AVEC NOS CHIENS

Je vous ai parlé de nombreuses fois des bienfaits que les balades ont, tant sur nos chiens que sur nous. Et je vais vous en reparler encore. Oui encore, parce que la balade, c’est bien la seule activité que vous ne devez jamais négliger, à tout âge, et tous les jours. C’est un réel besoin pour votre chien comme je vous l’expliquait dans l’épisode DLN02.

Pour revenir au pourquoi de cet épisode, nous sommes en novembre et la motivation n’est pas toujours au top niveau quand il s’agit de sortir son chien. J’espère que ce focus sur les sports canins vous aura donné des idées et un peu d’envie, mais je voudrais avant tout vous aider à rester motivé pour les balades de tous les jours. Pour être tout à fait honnête avec vous, ici il y a quelques jours sans balade, parce que la vie fait que c’est plus ou moins facile de s’organiser, alors pas d’autoflagellation encore une fois si ça saute une journée de temps en temps, mais ça doit rester exceptionnel et compensé par d’autres activités comme de la mastication ou des jeux de réflexion par exemple. Rappelons-le, un chien c’est entre 1 et de 2 heures de balade par jour en moyenne (plus certaines races), le jardin et autres activité non comprise, et ce même quand il ne fait pas beau. Une balade silencieuse un jour, une balade intuitive un autre, un épisode de podcast une autre fois, c’est pas toujours évident, mais c’est important de rester motivé.

Pour vous aider, je vous propose un challenge pour le mois de décembre : comptabilisez tous les jours votre temps de balade et partagez-le sur Instagram ou Facebook à la fin du mois, accompagné d’une photo de votre loulou en balade et du hashtag #lanicheenaction. L’idée est de se motiver tous ensemble à bouger avec notre chien, que ce soit en balade, ou en activité sportive. Pas de comparaison, juste un partage de motivation pour se rappeler qu’il faut y aller.

Tagguez moi aussi si vous testez un des sports canins dont je vous ai parlé suite à cet épisode ! Ça me fera trop plaisir de voir que ce podcast vous accompagne.

Le sport, tout comme la balade, ça aère le corps et l’esprit. Et pour avoir pas mal étudié la philosophie du bonheur, je n’irai pas jusqu’à affirmer que c’en est la recette, mais je peux vous assurer que ça y contribue assez largement.

SOMMAIRE

  • 00:10 : Présentation de l’épisode
  • 01:38 : Introduction
  • 02:53 : Les multiples intérêts des sports canins
  • 05:53 : Des sports canins pour tous les goûts
  • 09:10 : Bien débuter en sport canin
  • 15:00 : Challengeons-nous pour bouger plus avec nos chiens
  • 17:07 : Soutenir le podcast

ON EN PARLE DANS CET EPISODE

CREDIT

Musique : Dolling – Cybersdf

Identité graphique : Mélanie Giangreco

Bonne écoute !